Top Albums 2005 (6)

Publié le par Bartlebooth


 

Quand la musique électronique s’est popularisée, avec le Moog à la fin des années 60 puis les synthétiseurs, des musiciens se sont amusés à réinterpréter, sur ces nouveaux instruments, des compositions classiques. Pour le meilleur, et à ma connaissance, cela a donné les enregistrements de Jean-Jacques Perrey & Gershon Kingsley, Walter/Wendy Carlos et Isao Tomita. Maintenant que cela fait partie d'une longue histoire, on peut remarquer que, de plus en plus, des compositeurs et interprètes de musique dite savante, ou utilisant les codes de celle-ci, se frottent aux musiques électroniques : des classiques de Kraftwerk furent rejoués par Terre Thaemlitz au piano et par le Balanescu Quartet aux cordes, la formation acoustique Bang On A Can reprit Music for Airports de Brian Eno, … Tant d’exemples qui estompent les frontières et enrichissent la création musicale. C’est aujourd’hui au maître de l’électronique Aphex Twin d’être réinterprété par une formation d’une vingtaine de musiciens, Alarm Will Sound, justement sur le même label que Bang On A Can, Cantaloupe. Le résultat est majustueux, vraiment étonnant.
Le dernier album de F.S. Blumm propose un très doux voyage à travers des mélodies délicates jouées sur une multitude d’instruments : guitare, piano, accordéon, instruments à vent et à cordes, vipraphone, glockenspiel, etc. C’est à la fois proche de la folk, de la musique minimaliste contemporaine, de l’ambient, de la pop, on pense quelquefois à David Grubbs et… justement il apparaît sur le dernier morceau.
Guitares spatiales, textures organiques, mélodies riches, rythmes lents autant que syncopés, ambiances cotonneuses ou froides, l’album tant attendu de Boards Of Canada est un chef-d’œuvre qui semble être un mélange de leurs premiers albums et de Geoggadi.
Avec Blue Eyed In The Red Room, Boom Bip s’éloigne du hip-hop qu’on lui connaissait, est beaucoup plus proche de l’electronica, mais une électronica qui intègre ce hip-hop et de nombreux autres styles musicaux : ce très bel album est aussi pop, folk, expérimental, planant.
On retrouve le même éclectisme chez Deerhoof, une folie créative, un iconoclasme qui rappellent le meilleur du krautrock, mélangeant diverses influences, faisant autant dans le mélodieux que dans le dissonant. C’est juvénile et excitant ! Leur album The Runners Four est, je crois, mon préféré de l’année, avec…
Rehearsing My Choir, des Fiery Furnaces, aussi original que leur Blueberry Boat de l’année dernière. Avec un concept fort (l’histoire de la grand-mère de ce duo (ils sont frère et sœur), dite et chantée par elle), une densité incroyable (chaque chanson peut en contenir, euh, une dizaine, avec des changements de rythme et de mélodie époustouflants). Bref, un album émouvant, rythmé, drôle… et qui ne ressemble à rien de connu.
Un autre duo, The Evens, composé Ian McKaye, des fameux (ex- ?) Fugazi, mais là c’est moins hargneux, sinon dans les paroles rageusement politisées, et Amy Farina, des Warmers que je ne connais pas. Lui à la guitare, elle à la batterie, tous deux au chant (leurs deux voix sont très touchantes à l’unisson). Cela donne une drôle de pop intimiste, entraînante et tendre. 
Issu de la scène post-rock montréalaise, et signé logiquement chez Constellation, Hrsta fait une folk hantée de voix mélancoliques, d’incantations, de boucles sonores hypnotiques, d’ambiances inquiétantes.
Avec Negrophilia, inspiré du livre du même nom, Mike Ladd fait dans la dénonciation des stéréotypes, et dans un style déchaîné, mélangeant hip-hop, free jazz, soul, punk, electro…
Günter Müller & Steinbrüchel, c’est de l’expérimentation électronique hyper-minimaliste, faite de bourdonnements, drones, textures grésillantes. Une rencontre de deux paysagistes sonores autour de sons live retraités en profondeur. Un disque très apaisant.
Carousel Waltz des Robot Ate Me est un album pop-folk très agréable, aux compositions subtiles, bercé de voix délicates, de cordes, de cuivres et de bois.
Et pour finir cette sélection de fin d’année (je continuerai quelque temps pour les albums de 2005), un album qui donne envie de boire, de danser, de s’éclater avec des potes : celui des Sons And Daughters, et merci Alain de m’en avoir parlé. Bonnes fêtes à toi et à tous.



- Alarm Will Sound, Acoustica - "4" mp3 (chez Cantaloupe ) -
- F.S.Blumm, Zweite Meer - écouter l'album (enter > releases > mm 053 > listen) -
- Boards Of Canada, The Campfire Headphase - "Chromakey Dreamcoat" mp3 (chez Better Propaganda ) & "Hey Saturday Sun" mp3 (chez Scissorkick ) - écouter l'album -
- Boom Bip, Blue Eyed In The Red Room - "The Matter (Of Our Discussion)" mp3 (chez Scissorkick ) -
- Deerhoof, Green Cosmos (EP) - "Malalauma" mp3 (chez The Crutch ) & "Spiral Golden Town" mp3 (chez The Interpol ) -
- Deerhoof, The Runners Four - "Wrong Time Capsule" mp3 & "Spirit Ditties Of No Tone" mp3 (chez Rock Insider ) & "You Can See" mp3 (chez Never Happened ) -
- The Evens, The Evens - "All These Governors" mp3 (chez Southern Records ) & "Sara Lee" mp3 (chez Sucka Pants ) -
- The Fiery Furnaces, Rehearsing My Choir - "The Wayward Granddaughter" mp3 & "Though Let's Be Fair" mp3 (chez Earfood ) & "Seven Silver Curses" mp3 (chez Insound ) -
- Hrsta, Stem Stem In Electro - "...And We Climb" mp3 & "Swallow's Tail" mp3 (chez Everything Is Fire ) -
- Mike Ladd, Negrophilia (The Album) - "Field Work (The Ethnographer's Daughter)" mp3 (chez Salon.com ) & "Worldwide Shrinkwrap (Contact Zones)" mp3 (chez Word The Cat ) -
- Günter Müller & Steinbrüchel, Perspectives - écouter des extraits -
- The Robot Ate Me, Carousel Waltz - "Bad Feelings" mp3 (chez Killrockstars ) -
- Sons And Daughters, The Repulsion Box - "Red Receiver" mp3 (chez Haywood ) & "Dance Me In" mp3 (chez Insound ) -

 

Publié dans Musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

k 31/12/2005 23:49

et puis bonne année k

k 25/12/2005 20:10

zoyeux noel à vous