La lumière vers la périphérie en ailes de papillons

Publié le par - Bartlebooth


La lumière vers la périphérie en ailes de papillons, la zone du volet survolée, la fenêtre tout autour métallisée noire et blanche, la ligne séparatrice denticulée très bien limitée, fleurie. A zéro l'exercice horizontal et vice versa. L'écaille amplifiée, l'aiguille grisée entre les sections, de petits murs transparents d'extension dans l'angle de cette gorge. Sans cristaux, les nervures ou les jardins asymétriques, chaque cellule, mosaïque, autour de la branche dégradée dans un même décor végétal. Continuité du cours, que n'apparaisse cependant pas apicale la lame mince en collision, froissée mais résistante à l'inspiration florale, toujours.
Paragraphe pointillé, voir l'avis technique en joli ton élastique. Il s'agit d'une surface plane de rayures où apparaît tout au tournesol, en-têtes de gueules gazonnées intensément faillées, ornées de cent chaudières d'or au dehors. Bride inférieure définie fine, s'y inscrit pur en dedans l'arrière-plan du texte oblique circiné.
Blanc tout autour.

Publié dans Intérieurs

Commenter cet article

marie 12/03/2005 09:16

Merci. Ca m'évitera de faire des fôtes pareils.

arte 11/03/2005 17:32

ahhh les fougères aux languides étrécies !

Bartlebooth 11/03/2005 17:11

arte > Larousse, 1900 : "Circinal, ale, aux adj. Enroulé en forme de crosse, comme les frondes des fougères : Frondes circinales. On dit aussi circiné, ée."
marie > à moins qu'elles soient mentales, on peut plus facilement que de la musique : ellipse_et_laps(arobase)yahoo.com

marie 10/03/2005 22:32

Cette fois, ces des images que j'aimerais bien envoyer, et on peut pas plus que de la musique.

arte 10/03/2005 21:48

j'ai "apicale" mais pas "circiné" :( (et est-ce qu'à la fin il cronit ? )