Le truc simule en silence (1)

Publié le par Bartlebooth



une séquence ne se limite plus
                                    à une minute de fuite, au début oui puis ne sert
à rien elle ne peut cacher, sous un coussin le crin
                                    de Bill, une arme trop longue
pour atteindre éviter. Par ailleurs la rumeur
                                    en péninsule électrique, excitante
et diagonale, par cette (insaisissable)
                                    commande qui insère
la même logique, les mêmes besoins : je signale
                                    (si ce sont) les ronces de l’ignorance
et la communication courbe
                                     la petite attache, cerfs-volants
imaginaires et collusions automatiques
                                     (celles de nuit, désirées
qui capturent dans un système visuel translucide)
                                     est plus facilement précédée
d’une action – d’une langue pliée



Publié dans Bartlebooth

Commenter cet article