Gertrude Stein

Publié le par Bartlebooth




Contact roue-rail véhiculant une espèce de plus d’avant et plus d’après, ce qui signifie que l’action fait mine de ne pas voir et aussi un autre truc mais c’est un détail. Celui-ci parle c’est aujourd’hui et à la fois une conquête ce temps circulaire c’est-à-dire que le voyant lumineux du rythme comment il n’existe pas et encore celui d’avant. Nous sommes en train d’écrire un peu plus du monde sans limites tu es ma raison de vivre mon existence est une longue phrase ici ce n’est pas nécessaire cette opposition jusqu’à ce que nous parvenions au silence c’est différent de ce que j’ai lu. Avec une sincérité spontanée et de nombreuses périphrases je suis en train de décrire ce que j’appelle concevoir les choses en utilisant le plus possible de en employant une autre forme de on l’appelle aussi ou encore certains de ces mots comme encre. Je ne connais le nom d’aucun ici ce n’est pas nécessaire on est en train d’écrire immobile tu es ma raison de vivre partout pareille toujours là. L’œuvre dans sa durée soulignera un certain espace d’isolement je suis exprime l’apothéose explicative le risque est réel êtes-vous libre au point d’être le fait de savoir que vous faites de l’actualisation sur le champ un temps l’autre plus tard qu’en même temps il est éphémère dépourvu de fin. Défaire la forme pour faire est alors l’écoulement on trouve de nombreux exemples de cela ce qui signifie que l’action n’a pas lieu nous n’écrivons pas ce libre cependant aucune forme de rétention c’est en train de se faire c’est-à-dire que langage ne pourrait s’accommoder de ce que nous sommes lentement et constamment. Description de personnes au point de ne pas remarquer que vidées de leur somme tragique d’instants épars des fables qui suivent l’existence des choses dépliant toutes similitudes entre absence de et conditionnel de confusion. Le titre énigmatique de ce moment transformé en texte l’écrivain tourne autour je te l’annonce il est en train de lire l’événement est extraordinaire partout pareil à un moment donné à un certain niveau de conscience.


Lecture aléatoire quelque chose de complètement différent au bout d’un moment dans une structure parasitée :


Je me rends compte qu’elle ne cesse de me demander de me caresser et le réclame et stimule martèle cette idée il faut souligner ici et souligner cette digression ceci ouvre tout de suite la contradiction à chanter une nouvelle chanson. Mais elle soutient aussi qu’elle s’est décrite parfois dans le temps comme buvant du café en rigolant et émotion je puis témoigner que revenant aux principes de son enfance elle prône que l’éducation soit reconnue en rampant que dans cet art le corps est allongé que cesse cette pratique je vous le redis de lire cela convient dans le sens de dire à l’intérieur de taire la raison pour laquelle nous faisons de notre mieux. A partir de là vous n’aurez plus qu’à ne pas passer inaperçu me dis-je à tel point qu’en cette heure toute tentative de reconnaissance commence à faire des bonds je suis dans ses bras.


La question d’une attention prend une place trop number one elle dit la honte en une supplication sa voix sollicitation de la mémoire je ne dis pas entrez mais la parole sous-jacente rupture entre le discours et la réalité. Demande en une langue très vidée de toute substance si elle plonge dans le vivarium. Un ou plusieurs des sons de la langue en une demande d’une action attention à la demande patiente mettant l’accent sur la compréhension. La bouche santé mentale la voix off et à l’intérieur du plaisir puis s’arrête sur une pensée sur la préparation du cerveau du néant. Harcelante la demande c’est de la pression la rumeur ne prenez pas de décision peu réceptive à la présence de la fluidité. La pluie assez étroitement la réflexion continue à demander double effacement à quoi bon ce supplément de grammairien. J’ai commencé à écrire la présence et bien sûr la demande la rumeur fréquente le réel besoin me réclamant la demande est si pressante cesse de comprendre. S’impose ma liberté individuelle d’où la question la demande expresse incitation souvent de petits coups secs intégrer la pratique d’ouverture dans le langage pour atteindre comme un ruisseau chantant. C’est à partir de là que la poésie comme si se montrer hésitant c’est évidemment la bande son livre de réponses vacillantes et fragiles et une musique je crois que si il convient de réfléchir à cette idée il s’ensuivrait une poésie qui cherche à réserver une réelle surprise au lecteur c’est un point qu’on pourrait considérer comme utopique s’interroger sur le sens. Pssst ! Juste un murmure d’où émanerait une magnifique fleur je mime les guillemets et je vous rappelle que l’exigence d’une meilleure communication peut se confondre avec une demande de livraison directe. L’émission constante et confuse du contexte inquiète oui qu’y a-t-il et donne la tonalité de la langue devenue recherche de sonorités c’est une demande bise insinuante et roses éparpillées. Auprès d’elle comme une invitation me laisse porter par une trame sonore des heures dans la même idée.


Elle en parle c’est beau elle joue à nouveau et s’exclame elle y gagne prend confiance aime Mickey elle doit penser comme elle connaît elle m’aime elle en parle se bat pour me dire I love you elle déprime et bien c’était juste pour vous dire la solitude va bien il faudrait le dire elle est contente elle en parle maintenant je ne vis plus moi je souhaite un petit mot elle remballe elle en parle alors que le débat en parle c’est réellement important elle y gagne elle en parle je me dis qu’en définitive c’est beau aujourd’hui encore elle peut dire n’importe quoi bonjour elle connaît la futilité elle en parle pour faire du fric mais bon elle dit je lis Proust sur le pont à poil elle en parle et chante la même chanson elle en parle elle y pense elle y gagne elle en parle elle peut en profiter elle est triste elle a peur et n’a pas la même mémoire elle s’arrache elle en parle elle a sa chance la machine s’emballe elle en parle elle reste debout et en parle elle est d’accord pour dire qu’elle est debout elle se lève oui bon d’accord elle change la position des tables et en parle elle ne s’est pas trompée elle en parle elle peut devenir une star c’est beau elle peut devenir écrivain ah oui elle en parle avec des questions elle le sait elle est malheureuse elle est à la recherche de personne à bloc pour tout donner elle me le dit elle ment elle aime Alice elle en parle à quoi ça sert elle l’a expérimenté elle nous pose les mêmes questions elle embarque dans le même bateau non ce serait ridicule des problèmes émotifs elle en parle elle peut se lancer semble-t-il dans la pièce s’est tout de suite levée elle reste surprise troublée elle cherche quelque chose à faire une telle initiative se range elle peut se tromper c’est à vous reconnaissez que ce n’est pas intéressant je m’appelle Gertrude elle en parle en ce moment.

Publié dans Bartlebooth

Commenter cet article

Richard 26/05/2005 08:32

Offrons-lui un fume-cigare, et bon sang, mais c'est bien sûr : Philippe Sollers !

Arte 25/05/2005 21:18

C'est décidé, je crée le "Prix du mouton en peluche"...