Elle sue ainsi lue, cette poésie élémentaire

Publié le par Bartlebooth

 

 Mercredi, lecture Lucien Suel à la médiathèque de Reims. Emotion à la rencontre d'un poète ordinaire avec lequel je me sens beaucoup d'affinités. Belle surprise de le découvrir encore plus humble et généreux que je l'imaginais. Ivresse dans les sons et les images de cette performance au meilleur de la poésie-action, livrant admirablement la « voix-de-l’écrit ».

Ecouter l'enregistrement (mp3 disponible une quinzaine de jours)
[on peut suivre en partie la lecture avec ces extraits en ligne du Mastaba d'Augustin Lesage, de Canal Mémoire et de Patismit, ou, mieux, avec les livres)


Publié dans Lectures

Commenter cet article

lila 12/07/2006 13:44

Au secours, Greg !
Je ne comprends pas comment Maurisette parvient a s'insinuer dans la photo...et au gre du clique... le mystere reste entier...
Maurisette, tu es la souffleuse, ok.
Mais explique-moi, comment tu as fait ?
Cela dit, je le trouve tres bien, ton chemisier.
 Et Lucien,  bravo pour la poesie !

Anton 11/07/2006 14:16

Mauricette Beaussart dit être cachée derrière, mais vu l'élargissement que provoque l'âge sur ce dernier, pareille affirmation est-elle raisonnablement acceptable ? N'en verrait-on dépassé des bouts ?Derrière à gauche, derrière à droite. ( Disons à gauche, cela nous fera paraître moins up tout date. )Nous tenons là une preuve scientifique de la mystification !!!

Lucien Suel 10/07/2006 09:43

Désolé, le lien vers l'orage y était déjà... (vraiment efficace). J'ajouterai  alors que le poème "Taper dans la terre, souffler dans le ciel" figure dans l'anthologie "Poèmes accordés" publiée au Marais du Livre et que celui sur la D341 (chaussée Brunehaut) paraîtra cette année dans le deuxième volume d'"Au nord de Quoi ?".

Lucien Suel 10/07/2006 09:38

Grand merci pour cette mise en ligne.
Bravo pour l'efficacité de la recherche concernant les poèmes que j'ai lus.
J'ajoute ce lien vers le poème final "Orage approchant" : http://academie23.blogspot.com/2006/02/orage-approchant.html
Très amicalement
LS

Mauricette Beaussart 10/07/2006 07:18

Vous avez réussi à voir, Monsieur Bartlebooth,sans doute avec votre appareil photographique plus sophistiqué que mon antique boîte à soufflet, que j'étais sur la scène en même temps que le poète. C'est que, sachez-le, je connais sur le bout de mes doigts le déroulement , mots et phrases de sa lecture. En un mot, je suis la souffleuse...
Ceci étant, si j'avais su que vous publieriez cette photo, j'aurais repassé mon chemisier, remonté mes chaussettes et utilisé le ladychèvre que mes neveux m'ont offert.